x

Lamborghini Countach LP 400 S

Publié le 08/08/2016 à 20:47   --   Modifié le 26/02/2017 à 00:06   --   Nombre de vues : 265
Vue avant Vue arrrière Vue coté gauche Vue coté droit Vue du dessus Vue du dessous Autre vue 1 Autre vue 2

Offerte par mes filles pour la fete des pères 2015.

 

 





Descriptif Countach LP 400 S


Le dessin original de la première Countach est attribué à Marcello Gandini. En revanche, la LP 400 S a été développée par Gian Paolo Dallara.

Face aux difficultés financières dues à la crise économique, Lamborghini fait évoluer la Countach. Cette version est introduite en 1978. Les changements les plus importants sont sans doute l'ajout de jupes en fibre de verre sur les passages de roues dues à la taille des nouveaux pneumatiques qui sont plus larges. La voiture gardera cette allure jusqu'à la fin de sa production. Les pneus sont remplacés par des Pirelli P7 pour lui donner plus d’adhérence. Les jantes sont dites « Bravo », reprenant le dessin du prototype Bertone p114 Bravo (LP 400 S série 1) et par la suite dites « téléphone », avec un dessin revu à partir de 1980 (introduites à partir de la série 2). Un aileron en V est optionnel et, bien qu'il augmente la stabilité à haute vitesse, celui-ci réduit la vitesse de pointe de 16 km/h (la plupart des acheteurs ont commandé l'aileron). Des changements mineurs sont aussi apportés au moteur. L'emblème à l’arrière se voit complété d'un « S » et les feux arrière reçoivent de petits rectangles réfléchissants en plus des trois carrés lumineux.
La LP 400 S est déclinée en trois séries :
    Série 1 : carrosserie « lowbody », jantes Campagnolo Bravo, moteur pouvant aller jusqu'à plus de 400 ch (le prototype d'homologation américain est doté d'un moteur développant 430 ch), rétroviseurs extérieurs de style « obus » repris de la LP 400 périscope, aileron Dallara en option. 50 exemplaires sont fabriqués. C'est l'un des modèles de Lamborghini les plus recherchés par les collectionneurs. Il existe deux LP 400 S série 1 ayant le rétroviseur périscopique de la LP 400 sur le toit ; toutes les autres ont un toit lisse.
    Série 2 : toujours en configuration « lowbody », elle se distingue de la version 1 par l'adoption de nouvelles jantes (reprises du dessin des Bravo mais épurées), de rétroviseurs beaucoup plus larges et par l'adoption de petits volets latéraux sur l'aileron (à partir de mi-1980, les premières versions auront droit au même aileron que la S1), toujours en option. L'option périscope sur le toit est arrêtée. C'est cette version que possède, jusqu'à la fin de ses jours, Ferrucio Lamborghini. 105 exemplaires seront construits.
    Série 3 : la série trois marque un tournant majeur car en plus de posséder des caractéristiques similaires aux deux autres séries, l'ingénieur Alfieri décide d'augmenter la garde au toit de 3 cm. Les suspensions sont ainsi revues et rehaussées, ce qui change l'ergonomie de la voiture. La voiture n'est donc plus une « lowbody » et a un aspect moins ramassé : cette modification permet à la Countach d'accueillir des personnes de plus grande taille — jusque-là, les personne de plus d'1,75 m avaient des difficultés à la conduire. Surtout, le spoiler avant est désormais moins sujet à la casse sur des routes accidentées ou dos-d'ânes. C'est la Countach la moins recherchée par les collectionneurs et la moins performante (353 ch pour les versions de base et un 0 à 100 km/h en 6,5 s). De nouveaux rétroviseurs apparaissent sur les derniers modèles construits, et sont ensuite repris sur la 5000 S. 82 exemplaires seront construits.

 

 Lamborghini

Italie

Lamborghini est un constructeur automobile, anciennement constructeur de tracteurs agricoles, installé à Sant'Agata Bolognese en Italie. Fondée en 1951 par l'industriel Ferruccio Lamborghini, l'entreprise se destine à répondre à une demande croissante de tracteurs agricoles en Italie. Rapidement, Lamborghini devient le troisième industriel fabricant de tracteurs en Italie, derrière Fiat et Ferguson.
Ayant fait fortune en à peine dix ans, Ferruccio Lamborghini décide d'assouvir sa passion pour les « belles mécaniques » et les GT italiennes. Désireux de produire des automobiles plus performantes, plus sophistiquées et plus fiables que les Ferrari et Maserati, il fonde, le 30 octobre 1963, la firme Automobili Lamborghini spécialisée dans la production de voitures sportives de prestige.
En 1971, la société de construction de matériel agricole Trattori Lamborghini est vendue au groupe Same Deutz-Fahr Group, Lamborghini se consacrant alors uniquement à la conception d'automobiles. De nombreuses entreprises vont acquérir la firme italienne jusqu'en 1998, date à laquelle Lamborghini est repris par l'Allemand Audi (groupe Volkswagen), le propriétaire actuel.
Malgré l'absence de références à la compétition, les Lamborghini — de la 350 GT à l'Huracan — ont réussi à se hisser aux côtés des automobiles d'exception. Fort du génie du carrossier Nuccio Bertone et du talent de l'artiste Marcello Gandini, les Lamborghini ont fait preuve d'«un esprit avant-gardiste, d'une grande capacité d'innovation et d'un design d'exception».

 

Fondateur(s)

Ferruccio Lamborghini

Italie (Né le 28/04/1916 à Renazzo de cento - Mort le 20/02/1993 à Pérouse)

Ferruccio Lamborghini, né le 28 avril 1916 à Renazzo de Cento, et mort le 20 février 1993 à Pérouse, est un industriel italien, fondateur en 1963 de la marque de voitures de sport et de compétition Lamborghini.

 

 

 

Fondateur(s)

Classement général

1.

2.

3.

4.

5.

Equipage